Fibre Optique : Comment ça marche ?

Tout le monde parle du THD (Très Haut Débit) mais comment fonctionne cette technologie qui bouleverse les usages ? Comment les informations sont elles transmises par un simple fil de verre ou de plastique qui conduit l’information à la vitesse de la lumière ? De nouveaux usages sont possible avec cette technologie grâce à un affaiblissement réduit de la ligne et une bande passante bien plus importante pouvant atteindre le Gigabit.

Qu’est-ce que la fibre optique ?

La fibre optique est constituée d’un fil de verre ou de plastique très fin (250 micromètres) capable de conduire la lumière. Cela permet de transmettre très rapidement des données d’un point à un autre sur de grandes distances sans perte de vitesse. Cette technologie est utilisée dans les câbles sous-marins transcontinentaux qui servent d’ossature au réseau internet mondial, par des entreprises pour développer leurs réseaux à moyenne ou longue distance et par les particuliers.

La fibre utilise le principe de réfraction de la lumière, Elle est constituée d’un cœur (en silice) qui confine l’énergie lumineuse et propage le signal. Ce cœur est recouvert d’une gaine à faible indice de réfraction : l’onde lumineuse est alors enfermée dans la silice. La gaine favorise la propagation du signal. Un revêtement de protection protège la fibre. L’onde lumineuse transmise via le cœur est généralement émise par diode laser. C’est ce qui permet au réseau fibre optique d’avoir un affaiblissement très faible du signal avec la distance.

Les différents types de fibre optique

Il existe 2 types de fibre optique, chacune avec des caractéristiques déterminant un usage particulier. Les fibres de type multimode sont privilégiées sur de courtes distances pour des débits moins importants. Son fonctionnement permet de transporter plusieurs trajets lumineux. Conséquence ; un impact direct sur les performances de la fibre. Les fibres monomodes possèdent un seul canal de propagation qui permet un débit plus important.

4 catégories de réseaux de fibre optique

Il existe 4 catégories de réseaux qui correspondent au type de raccordement.

FTTH (Fiber To The Home) : Le client est raccordé au réseau par une fibre tirée entre le nœud de raccordement optique et l’intérieur de son local.

FTTLA (Fiber To The Last Amplifier) : La fibre s’arrête à un nœud optique, les données sont acheminées par câble coaxial.

FTTB (Fiber To The Building) et FTTC (Fiber To The Cabinet) : Dans ces deux cas, la fibre optique ne va pas jusqu’au local : les données sont alors transmises via le réseau téléphonique.

Source : Orange.fr

Partager cet article