Cybersécurité : red team vs blue team

Cybersécurité : red team vs blue team

Le saviez-vous ?

Les bleus contre les rouges ! Il n’y a pas que sur les terrains de sport que les équipes s’affrontent

Tout comme on peut l’observer dans les entraînements militaires, la cybersécurité a elle aussi ses méthodes pour tester les situations d’attaque-défense. 🥷 Quelle que soit la taille d’une entreprise, faire appel à l’expertise d’une “Blue Team” et d’une “Red Team” est le test ultime pour apprendre à se prémunir des cyberattaques ! Avec un entraînement en condition quasi réelle, cette configuration offre aux entreprises l’opportunité d’anticiper plus efficacement les menaces extérieures. 

L’équipe Red Team – LE “BAD COP”

Cette team offensive est constituée de hackers éthiques qui simulent des cyberattaques pour apprécier l’efficacité des mesures de sécurité mises en place. Son objectif est de détecter la moindre fragilité pouvant impacter la fiabilité d’un écosystème numérique. La Red Team utilise des techniques et des outils avancés pour éprouver les systèmes informatiques d’une entreprise. Il s’agit bien souvent de prestataires habilités extérieurs à l’entreprise, qui ne connaissent pas la stratégie cyber déployée en interne.

L’équipe Blue Team – LE “GOOD COP”

Elle est responsable de la défense et de la sécurité numérique d’une organisation. La Blue Team évalue les activités suspicieuses et met en place des process de gestion du risque (audits, évaluation des vulnérabilités, élaboration de scénarios, tests de pénétration…) lorsqu’elle identifie des failles dans le système. Elle analyse en continu l’efficacité des mesures de sécurité mises en place et lance des actions correctives au besoin.

En travaillant main dans la main, la Red Team et la Blue Team confrontent leurs expertises mutuelles et permettent ainsi à l’entreprise d’améliorer la sécurité globale de son système informatique.

  • Share this post